Le gouvernement socialiste assume son cap libéral… et déclare sa flamme à EasyJet
Lundi, 24 Mars 2014 10:25

easyjobDepuis le lancement du plan Transform'2015, la CGT attire l'attention du gouvernement sur le contexte difficile dans lequel évolue Air France. Prise en étau entre les compagnies lowcost et les compagnies du Golfe, Air France sacrifie l'emploi au bénéfice de la sous-traitance, amorçant ainsi sa politique à bas coûts sans oser la revendiquer. Nous avons cherché à rencontrer le ministre des Transports, Frédéric CUVILLIER, et le ministre du redressement productif, Arnaud MONTEBOURG. Peine perdue, ceux-ci jouent les inaccessibles en refusant pour l'heure de donner suite à notre demande de tenue d'Assises du Transport Aérien rassemblant tous les acteurs (gouvernement, collectivités, organisations patronales, organisations syndicales). Le gouvernement Sarkozy n'a pas défendu son transport aérien national, offrant des créneaux de vols supplémentaires à Emirates (à CDG) au profit de commandes d'Airbus et de juteux contrats pour les entreprises du CAC 40 dont Areva. À 3 mois de la fin de son mandat, ce gouvernement avait subitement légiféré pour imposer la loi Diard, restreignant ainsi l'exercice du droit de grève des salariés de l'aérien.

Lire le tract
 
intralignes
gpnet

mod_facebook

Contactez nous

Roissy
tel

contact@ugictcgtpncaf.fr

inscrivez vous à notre newsletter
nos_videos
formation
voir la météo internationale sur TV5 Monde
 45 visiteurs en ligne