Un motif économique peut toujours en cacher un autre
Mardi, 15 Septembre 2009 00:00

De nombreux salariés sont partis en congés, parfois forcés, la tête chargée d’angoisse. La situation générale de l’économie pèse lourdement sur le moral de ceux qui n’ont qu’un contrat de travail modeste pour vivre. D’après un récent sondage, près des deux tiers des personnes interrogées estiment que le pire de la crise est à venir. Seulement 28 % pensent qu’elle a atteint son apogée. Un tiers redoute de perdre son travail. D’autres estiment encore qu’en cas de perte de leur emploi, ils ne retrouveront jamais un nouveau poste.

Lire le bulletin



 
intralignes
gpnet

mod_facebook

Contactez nous

Roissy
tel

contact@ugictcgtpncaf.fr

inscrivez vous à notre newsletter
nos_videos
formation
voir la météo internationale sur TV5 Monde
 49 visiteurs en ligne